Marées et séismes

Où et quand existe t-il une corrélation entre la survenue des fortes marées et le déclenchement des séismes?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Éruptions et séismes sur la planète Mars.

Aller en bas 
AuteurMessage
Damien
Admin


Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Éruptions et séismes sur la planète Mars.   Jeu 29 Sep 2005 - 5:12

De toutes les planètes du système solaire, Mars, que des sondes spatiales explorent depuis 1964, est celle qui ressemble le plus à la Terre. Je vais tenter d'en présenter rapidement quelques aspects en évitant, encore pour aujourd'hui, des comparaisons hasardeuses avec notre planète.

La période de révolution de Mars est près du double de l’année terrestre sur une orbite inclinée et excentrée et ses satellites Phobos, et plus encore Deimos sont minuscules, réciproquement 27 et 15 Km en longueur (et accessoirement, difformes). Leur orbite (pratiquement circulaire) est dans le plan de l’équateur martien. Ils ne provoquent donc pas de marée continentale sur Mars. Même si les sismomètres des sondes Viking n’ont enregistré aucune secousse, il avait pourtant été envisagé l’éventualité que Phobos puisse provoquer des microséismes sur Mars (Françoise COSTARD, La planète Mars, Paris, PUF, 2000, 128 p., p. 30) en plus de ceux qui auraient pu provenir de la chute d’une météorite ou de la contraction thermique de cette planète en cours de refroidissement.

En se basant sur les trop fortes altérations de l’orbite (autour de Mars) de la sonde Mars Global Surveyor, en 2003, les scientifiques américains du Jet Propulsion Laboratory ont été surpris de constater que les déformations martiennes ne sont pas celles d’une planète déformée par les marées des corps entièrement solides. La partie « externe » du noyau de Mars est donc nécessairement encore liquide. Pourtant, contrairement à la Terre, l’activité volcanique y est éteinte depuis 800 millions d’années. On pense que c’était en raison, comme pour la Lune, d’une taille insuffisante pour préserver une atmosphère dense, et donc l’essentiel de sa chaleur requise pour conserver un manteau constitué de magma en fusion.

De même que la Lune ou Phobos présentent toujours la même « face » orientée vers leur planète, à une toute autre échelle, Mars et la Terre, présentent (bien qu’en rotation) en période de périhélie seulement, leur hémisphère sud vers le soleil. Sur Mars, planète monoplaque, l’épaisseur de la croûte, d’un minimum de 40 km, (volcanique de type basaltique) est variable mais forme de hauts plateaux, atteignant jusqu’à 80 km, et est toujours supérieure à celle (35 km) des vastes bassins de l’hémisphère nord. Or c’est précisément dans cet hémisphère austral que les failles sont les plus nombreuses, même s’il faut reconnaître l’existence d’un volcanisme dans les plaines de l’hémisphère nord qui « ressemble plus ou moins au volcanisme des mers lunaires. Il s’agirait d’épanchements de laves fluides à partir de fissures ou de failles qui se répandent sur de vastes superficies » (Costard, 2000, p. 37) ; dans les champs de failles (avec fossés d’effondrement parfois associés à la présence de dykes), certaines fissures forment des escarpements avec des commandements de plusieurs centaines de mètres de dénivelés et dont l’alignement s’étend sur une longueur supérieure à plusieurs centaines de kilomètres.

Même si on exclut toute origine externe (force des marées induites par l'onde solaire, chute de météorites perçant le manteau) aux éruptions lorsque cette planète était encore chaude, il faut reconnaître que cette faible gravité de Mars et accessoirement son absence d’atmosphère ont favorisé les éruptions de lave, gaz et cendres (Costard, 2000, p. 38 ). Le recouvrement du relief préexistant permet d’envisager un drainage en surface du magma, sortant des vastes failles australes et de leurs volcans associés, en direction de l’hémisphère nord. La tectonique des plaques avec toutefois seulement des débuts de déplacements très limités, a pu exister (selon quelques rares auteurs) dans un lointain passé. C’est en tout cas ce que semblent confirmer les inversions anciennes de polarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Éruptions et séismes sur la planète Mars.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une comète va-t-elle percuter la planète Mars ?
» Comment se rendre sur la planète Mars ?
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars
» La planète Mars
» Les éruptions volcaniques permettraient de refroidir la planète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marées et séismes :: Séismes sur les astres telluriques soumis à de fortes marées.-
Sauter vers: